Comment faire pondre une poule

Sommaire

Posséder quelques poules dans son jardin, c'est aussi le plaisir d'aller chaque jour récolter quelques œufs. Pourtant, il arrive que les poules arrêtent de pondre. Pas de panique, cela n'est peut-être pas grave. Cette fiche est là pour vous aider à comprendre pourquoi vos poules ne pondent plus et à trouver les solutions à adopter pour faire pondre une poule.

 

 

Zoom sur la ponte

Avant de vous demander pourquoi vos poules ne pondent plus, voici quelques informations à connaître.

  • Les poules ne pondent pas tous les jours. Aucune ne donne 365 œufs par an, les très bonnes pondeuses en font 300. La moyenne se situe entre 150 et 250.
  • Les poules pondent moins en hiver.
  • Chaque poule a un cycle de ponte qui lui est propre.
  • Nombre de poules cessent de pondre en période de mue.
  • Avec l’âge, la fréquence de ponte diminue.
  • La présence d'un coq n'est pas nécessaire à la production d'œufs.

1. Cherchez bien !

Il n'y a plus d'œufs dans vos pondoirs, vos poules ont peut-être simplement décidé d’aller pondre ailleurs. Vos pondoirs sont-ils propres et en nombre suffisant ? On compte un pondoir pour trois poules mais cela peut s’avérer insuffisant. Proposez-leur de nouveaux lieux de ponte, un peu à l’écart et toujours bien douillets.

Un voleur d’œuf se faufile peut-être dans le pondoir. Pie, corneille, hérisson, fouine ou couleuvre sont friands des œufs. La première chose à faire est de récolter les œufs plus fréquemment. On peut tenter de dissuader l'intrus : une simple radio laissée allumée ou un épouvantail peuvent suffire, mais pas toujours.

À noter : sachez que l'utilisation de pièges est soumise à réglementation.

Astuce : si vous voulez connaître votre intrus, installez des pièges photographiques qui enregistrent tous ceux qui passent devant leur objectif.

3. Vérifiez l'état de santé de vos poules

Les maladies et la présence de parasites externes et internes influent considérablement sur la quantité d'œufs pondus. Vérifiez l'état sanitaire de vos poules et soignez-les si nécessaire.

Le stress joue aussi un rôle important. Les poules sont des animaux routiniers qu'un changement, pour vous anodin, peut perturber. L'arrivée de nouvelles poules, d'un animal dans la maison ou dans le voisinage peut déclencher l'arrêt des pontes mais cela ne dure jamais très longtemps.

4. Améliorez leur alimentation

La production d'œufs nécessite une alimentation équilibrée et diversifiée. Elle doit être riche en protéines et en calcium.

Dans un parcours vaste, vos volailles comblent leurs besoins en protéines grâce aux vers, aux insectes et aux escargots ; les petits cailloux et les coquilles d'escargot fournissent le calcium dont elles ont besoin.

Si elles n'en disposent pas dans leur enclos, vous devez mettre à leur disposition soit des aliments complets « spécial pondeuse », soit leur fournir des aliments riches en protéines (œufs durs, insectes séchés…) et du calcium (grit, coquilles pilées d'huîtres ou d’œufs...).

Bon à savoir : ne donnez pas des œufs crus ou des morceaux de coquilles identifiables, les poules pourraient prendre l'habitude de manger leur propre production.

Par ailleurs, l'herbe est un aliment essentiel pour la poule. Elle est une source inestimable de minéraux qui entrent dans la fabrication de l'œuf. Si votre parcours n'en a plus, palliez ce manque en leur fournissant quotidiennement de l'herbe fraîchement coupée ou, mieux, en leur donnant accès à un parcours qui en contient.

Ne donnez pas trop de friandises à vos volailles comme des biscuits, trop riches en graisse et en sucre. Rassasiées, les poules s'en contentent au détriment d'une alimentation plus équilibrée.

Astuce : les orties sont riches en calcium et en vitamines. La plupart des poules les apprécient broyées ou finement coupées.

6. Favorisez les pontes hivernales

Les poules pondent moins ou pas du tout en hiver et cela est tout à fait naturel.

La ponte est en effet réglée par la luminosité. On estime qu'une journée de 15 heures de soleil est la durée la plus favorable.

Il est possible de relancer la ponte en accroissant la durée de luminosité quotidienne de quelques heures le matin par l'ajout d’un éclairage artificiel. C'est ce qui se fait dans les élevages industriels. Mais cette méthode fatigue énormément les volailles qui ont besoin de faire des pauses dans leur production. Une poule ainsi exposée meurt plus rapidement.

 

 

Ces pros peuvent vous aider

Liens rapides